Papiers pour tous!

Jours d´action contre la conférence des ministres de l´intérieur 2006
22. avril 2006

La conférence des ministres de l´intérieur (Innenministerkonferenz-IMK) est l´instance principale dans la prise de décisions concernant les lois et règlements de séjour. Depuis des années les thèmes principaux entretenant les conférences semestrielles sont : l´intensification et le déploiement des déportations massives. Au contraire de cela il existe toujours le contentieux sujet concernant le Droit à la fuite. Au quotidien tant de choses sont entreprises afin d´aller contre les décisions des autorités ordonnant des déportations massives et prises de décisions juridiques, lutter contre la mise en place de frontières mortelles de l´Europe et aussi des actions dans le processus d´obtention d´argent pour les avocats ou alors pour les soins médicaux. Camps, Déportations et la non légalisation sont de ce fait des instruments utilisés afin de bloquer la mise en pratique du droit de la libre circulation
Camps – éparpillés un partout sur la planète se doivent d´abriter ceux fuyant de la pauvreté et de la destruction causées par le capitalisme sauvage et le militarisme des nations industrialisées. La répartition du monde en zone riche et zone pauvre,du droit et de la recherche du droit continue son courant. Elle a longtemps été mise en place à l´intérieur des nations et dans les camps de l´Europe de nouvelles enclaves de droit. Concrètement pour dire que le fait d´être dans les camps l´isolation du monde extérieur , des possibilités de soutient politiques et juridiques. Dans les camps de déportations d´Allemagne („Centres d´expulsion“) les personnes qui y sont se voient contraintes de s´en aller volontairement ou alors rejoindre l´illégalité.

Le système de Déportation se répand de plus en plus. Plus de mille personnes sont expulsées toutes les années de l´Allemagne. De plus en plus les vols charters sont organisés rendant la résistance contre la pratique et la brutalité des déportations comme lutte sans issue. Avec des matraques et des vaporisateurs pimentés, mains et pieds attachés ceux qui ne sont pas les bienvenus sont expulsés du pays. En collaboration avec les régimes corrompus et malgré les raisons justifiées d´atteinte à la vie les documents pour la déportation sont établies. Les possibilités juridiques pour aller contre cela s´amoindrissent de plus en plus. Avec «la nouvelle lois sur l´immigration» de nombreux obstacles sont établis, délais et conditions, les demandes d´asile et de second asile autrefois formalités sont devenues presque impossibles

La non légalisation est généralement le point final de toutes ces mesures. La seule issue de ces camps est la plupart souvent «l´Illégalité» et la disparition comme les seuls moyens de se protéger contre la déportation. Un bon nombre de personnes vit dans l´illégalité en Allemagne et leur nombre est de plus en plus croissant alors que pendant ce temps le taux de demande d´asile et de reconnaissance chute de façon exponentielle Au lieu de l´asile,ceux qui font des demandes d´asile se voient devant l´optique d´aller directement en prison de déportation de telle manière que bon nombre de gens ne font plus de demande d´asile. La non légalisation est un processus qui voit le jour à partir des différentes barrières mises en place pour l´entrée dans un territoire, les pratiques restrictives de refus et le traitement d´expulsion en l´encontre des réfugiés et immigrés . La non légalisation est un état complet de privation de droits et qui est bien mise sur pied par scient. Ceux étant dans l´illégalité sont indispensables au marché du travail comme les travailleuses de domicile dans le domaine d´offre de service, comme prostitués ou alors dans le bâtiment et pour cela ils sont payés à faible coût.

Toutes ces pratiques inhumaines sont mises à jour par le biais de faux débats et du laisser voir. Camps signifient „Centre de déportation“ et les lois racistes contre les étrangers sont décrites comme «Lois sur l´immigration », raison pour laquelle, il est conseillé d ´aller de manière très prudente quand les ministres de l´intérieur se réunissent pour discuter des «  mesures et règlements de droit de séjour » comme cela a été le cas ces derniers mois. Pendant qu´on parle du „Droit de rester“, sont mises en place des mesures pour pouvoir construire plus de prisons de déportation et faciliter les déportations. L´exigence pour plus d´intégration comme on le réclame le plus souvent est devenu un symbole de lutte pour de cette politique qui met en place de plus en plus de règlements excluant de facto tout objectif d´intégration: l´isolation dans les camps, l´interdiction de travail et de formation et l´exclusion aux soins médicaux et prise en charge sociale.

Nous vous prions de venir à la démo contre la conférence des ministres de l´intérieur qui met en place cette politique de sélection et de déportation. Le droit de séjour n´est pas un droit de grâce! Nous exigeons à ce que tous obtiennent des documents peu importe d´où ce dernier vient, peu importe de la lourdeur de son porte-monnaie ou alors qu´il vive ici déjà cinq jours ou cinquante ans.

Nous exigeons les papiers pour tous, parce que nous n´acceptons pas la répartition du réfugié et immigré dans la catégorie des intégrés, criminelles ou alors utiles ou non utiles. Avec ce genre de méthode est mis en place un esprit de concurrence et d´opposition et par ce biais fonctionne merveilleusement le système de déportation et de privation de droits.

Nous luttons pour l´éradication des lois racistes, de la loi sur la résidence obligatoire, des lois sur le traitement des demandeurs d´asile, de l´interdiction de travail et de formation, de l´internement dans les camps et prisons, le refus d´approvisionnement médical.

Par le bais de ces jours d´action et de la demande „Documents pour tous „ mettre en place un réseau de lutte contre les déportations et de travail en commun. Raison pour laquelle nous vous prions de venir participer à cette manifestation contre la conférence des ministres de l´intérieur.

Pour la libre circulation et égalité de droits pour tous, illimité, sans conditions et à l´immédiat!

bleiberecht!: